Notre chaîne Youtube  Linkedin IFM FONCTION2  facebook IFM FONCTION2  google110  

Tél. 01 42 57 05 64

BIENVENUE SUR LE BLOG DES MANAGERS

 

Les formateurs de FONCTION2 sont heureux de vous offrir cet espace de réflexion et d'échanges. Chaque mois, nos experts traiteront d'un thème dédié à l'efficacité professionnelle dans l'environnement de travail des Managers et de leurs équipes. Vous pouvez nous contacter et réagir à nos posts, nous ne manquerons pas de répondre de façon personnalisée à chacune de vos questions.

L'équipe éditoriale

L'efficacité dans un monde organique

Écrit par Xavier CAUMON le . Publié dans blog des managers

P1 efficacitedansunmondeorganiquePour vous démontrer un peu plus que l’efficacité dépend de son environnement, je vais vous conter l’histoire où étudiant sans le sou, je travaillais l’été, souvent pour des agriculteurs.
Nous sommes là en présence du fonctionnement organique et traditionnel décrit en début de chapitre. Cette alternance fut pour moi l’occasion de recevoir mon premier choc culturel :

Expérience de l’efficacité dans l’agriculture, les vendanges :

    Etre efficace en vendangeant s’évalue suivant plusieurs critères :
-    celui de la qualité :
o    Le soin pris pour cueillir les grappes sans les abîmer, ni abîmer les pieds de vigne,
o    Le soin pris pour ne pas mettre de feuilles dans sa cueillette,


-    celui de la rapidité :
o    Les vendanges se font en équipe, chacun cueille les fruits d’une rangée de vigne et il est important que tous avancent à la même cadence pour faciliter le travail des porteurs,
o    Le rythme est donné par un vendangeur expérimenté qui conjugue, par expérience, qualité et rapidité.


-    Pour le vigneron, l’objectif principal est de ramasser sa récolte dans les meilleures conditions :
o    De maturité du raisin,
o    Climatiques (avoir un raisin mouillé nuit à la qualité de la récolte),
o    De transport de la vendange vers le chais ou la coopérative,

Le vigneron coordonnera donc le travail de chacun en fonction de ces données météorologiques, logistiques et agricoles. Il faudra travailler dur les jours de beau temps et s’arrêter les jours de pluie, la durée journalière du travail dépend des éléments climatiques prévisibles mais incontrôlables.

L’efficacité se mesure à la qualité et à la rapidité de travail, à l’endurance sur toute la période des vendanges et aussi à la capacité d’exécuter d’autres tâches agricoles, ou artisanales, si les vendanges sont interrompues pour raisons climatiques.

Les actions de chacun sont réglées par la tradition et les rares évolutions technologiques (machine à vendanger). La dimension humaine reste un élément fort de cette tradition (convivialité, cadre festif), un saisonnier fidèle sur plusieurs années et connaissant bien les habitudes de l’exploitation sera apprécié.

Souvent, le vigneron fera d’abord une évaluation globale du travail : « cette année j’ai eu une bonne équipe ! » ou « cette année cela c’est moins bien passé que d’habitude ! » ; vient ensuite la recherche des causes collectives puis individuelles, « nous n’avons pas bien géré le transport du mou vers la coopérative,… » Ou encore, « ce vendangeur ne s’est pas intégré dans le rythme de l’équipe, je ne le reprendrai plus. ».

L’efficacité personnelle est évaluée dans un cadre global et peu formel. Les multi compétences sont valorisées. Que je sois diplômé ou non n’avait que peu d’importance pour le vigneron. Pour être efficace, il me fallait être soigneux et rapide. J’ai puisé dans d’autres ressources que celles de mes études supérieures pour être à la hauteur de la tâche.

 

 




A vos crayons et tentez de répondre à ces questions :


Mon activité a-t-elle gardé un peu de ce monde organique ?

Suis-je en adéquation avec celui-ci ?

Est-ce que j’utilise les ressources adaptées à mon environnement de travail ?

Que puis-je apprendre de mes expériences passées qui pourraient m’être utiles au présent ?

Ces questions vous interrogent, vous interpellent, en appellent d’autres ?

 


Vous êtes sur le chemin de la réflexion donc sur celui de l’efficacité…
Allez plus loin…
Avec les questions du coach


Que veut dire « être efficace » dans votre environnement ?

A quoi allez-vous le mesurer ?

Tous les acteurs, dans votre environnement, ont-ils des objectifs cohérents et atteignables ?

L’ensemble de ces objectifs atteints, est-il un gage de l’efficacité de votre organisation ?

Où en est-on, dans votre métier, aujourd’hui, dans le morcellement des tâches ?

Y a-t-il un seul bon découpage des tâches pour réaliser une production ?

Y a-t-il une seule bonne façon de faire une tâche ?

Y a-t-il d’autres options pour l’industrie que le morcellement des tâches et la délocalisation ?

Vos emplois de bureau, de cadres ou dans les métiers de services sont-ils strictement semblables à une chaîne de production ?

Faire plus ? Faire différemment ? Quelle autonomie avez-vous pour en décider ?